La Liberté

Transparence exigée

Publié le 27.06.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Commerce » La Fédération de défense des consommateurs (FRC) demande aux distributeurs plus de transparence sur les marges qu’ils réalisent sur les biens alimentaires. Deux enquêtes – de la Fédération romande des consommateurs et de Heidi.news - Le Temps – révèlent que les détaillants fixent des taux de marge «très élevés, allant jusqu’à la moitié du prix final payé par la clientèle».

Les conclusions de l’analyse portent sur une sélection de produits vendus chez Coop et Migros Genève. «Elles montrent que les deux géants orange privilégient de maintenir au plus haut leur propre rentabilité, et ce malgré le contexte inflationniste», affirme la FRC.

La question des marges en supermarché est un thème récurrent, y compris du côté des producteurs. Elle prend d’autant plus d’ampleur en période d’inflation. «L’information sur les denrées, y compris la formation de leur prix, est un droit de la population, selon Sophie Michaud Gigon, secrétaire générale de la FRC. Or on a affaire à une véritable boîte noire s’agissant de cette question sur la formation des prix.» atS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11