La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Je me fais toujours des films de Zoug»

A 28 ans, le Gruérien Johann Borcard va vivre sa quatrième fête fédérale dans deux semaines à Pratteln

Johann Borcard (chemise bleue, ici au Lac-Noir) disputera dimanche au Schwägalp une dernière fête avant la fédérale de Pratteln. © Alain Wicht
Johann Borcard (chemise bleue, ici au Lac-Noir) disputera dimanche au Schwägalp une dernière fête avant la fédérale de Pratteln. © Alain Wicht

Patricia Morand

Publié le 13.08.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Lutte suisse » Comme les huit autres Fribourgeois, sur quinze Romands sélectionnés, Johann Borcard aura deux choses en tête dimanche au Schwägalp: obtenir une deuxième couronne alpestre, au même endroit que la première (2019), et ne pas se blesser à moins de deux semaines de la fête fédérale de Pratteln, le rendez-vous phare de cette année 2022. Le lutteur gruérien de 28 ans se retrouvera pour la quatrième fois de sa carrière sur les ronds de sciure au milieu de la monumentale arène éphémère. Un record que l’ébéniste de Villars-sous-Mont partage avec le Singinois Michel Dousse, qui sera lui, par ailleurs, le plus âgé de la délégation romande dans la banlieue de Bâle à la fin du mois.

Vous vous apprêtez à disputer votre quatrième fête fédérale. Comment appréhendez-vous ce rendez-vous majeur?

Johann Borcard: Une fédérale, c’est toujours spécial. Mais je n’ai plus le stress de savoir comment sera l’arène, ou encore l’ambiance, et comment je vais

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11