La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le mot de la fin: Chronique: Un petit-déjeuner qui en dit long

Un buffet de petit-déjeuner bien garni: certains ne vont pas se priver de goûter à tout. © Hotel & Restaurant Holsteiner Hof/Pixabay
Un buffet de petit-déjeuner bien garni: certains ne vont pas se priver de goûter à tout. © Hotel & Restaurant Holsteiner Hof/Pixabay

Marc Aebischer

Publié le 19.01.2024

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Dans les hôtels, les salles du petit-déjeuner sont de vrais laboratoires anthropologiques qui renseignent sur les comportements humains en milieu nutritif matinal. Au niveau du savoir-vivre, l’humanité se sépare en plusieurs catégories dont certaines nous font reculer drastiquement dans l’évolution des vertébrés.

Il y a celui qui remplit son assiette comme s’il s’agissait du dernier repas avant l’apocalypse. Ça déborde de partout: les œufs brouillés s’entremêlent à la salade de fruits dans un lit défait de pancakes gorgés de sirop d’érable sur lesquels trône un amas de viennoiseries avec deux saucisses flétries qui rebiquent sur un pan de lard. Une partouze alimentaire pour goinfre en rut! Il engloutit tout avec le nez trempé dans sa tambouille tel un vautour qui s’acharne sur les entrailles d’un zébu.

Il y a l’autre qui tâte sans gêne l’onctuosité de tous les pains avant d’empiler une demi-boulangerie dans un panier. Une tour de Pise panaire qui menace à tout moment de

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11