La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Athlétisme: Charles Devantay court après le déclic

Après avoir régressé l’année passée, le Fribourgeois met tout en place pour redécoller. A 26 ans, l’heure tourne pour le spécialiste du 400 m.

Charles Devantay ne chôme pas à Aigle, où il s’entraîne sous l’égide de Kenny Guex. © Antoine Vullioud
Charles Devantay ne chôme pas à Aigle, où il s’entraîne sous l’égide de Kenny Guex. © Antoine Vullioud

Pierre Schouwey

Publié le 24.01.2024

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Charles Devantay n’est plus un membre du SA Bulle. Après Iris Caligiuri et Alizée Rusca, le Glânois de 26 ans a lui aussi quitté Bouleyres pour poser sa licence dans un club lémanique. «Il y a plusieurs raisons à cela, dont une financière. Dans le canton de Fribourg, les subventions de la Loterie romande tournent en moyenne autour des 2000 francs par athlète et par année, avec un plafond fixé à 5000 francs. Cela varie du simple au quadruple dans le canton de Vaud pour qui possède une carte Swiss Olympic. Pas gigantesque, la différence permet toutefois de financer un camp d’entraînement.»

Revenu mardi de Tenerife, où il a transpiré tant et plus durant trois semaines sous l’égide de la Fédération suisse d’athlétisme, le spécialiste du 400 mètres inaugurera son nouveau maillot du Lausanne-Sports ce samedi à Nantes. Et si le déclic prenait racine en Loire-Atlantique à l’occasion de ce meeting bronze où personne ne l’attendra? Charles Devantay n’a pas de vœu plus cher, lui qui, apr

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11