La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Traité ou non? De quel bois se chauffent les feux de joie du 1er Août?

Les bûchers de la fête nationale interpellent. Parmi les craintes, celle de voir bruler du bois traité

La tour bûcher érigée dans un champ à Prez-vers-Noréaz culminera à une quinzaine de mètres de hauteur. © Jean-Baptiste Morel
La tour bûcher érigée dans un champ à Prez-vers-Noréaz culminera à une quinzaine de mètres de hauteur. © Jean-Baptiste Morel

Nicole Rüttimann

Publié le 28.07.2023

Temps de lecture estimé : 8 minutes

1er Août » Qui dit fête nationale dit bûchers et feux d’artifice. Si cette tradition est parfois contestée du point de vue écologique (voir ci-après), elle semble encore primer dans le canton.

Des passants se sont récemment inquiétés devant un champ à Prez-vers-Noréaz. Un tas de bois, qu’ils pensent destiné au bûcher du 31 juillet, leur a semblé contenir du bois traité. Or, cela est interdit. «Les déchets n’ont pas leur place dans les feux du 1er Août», rappelle l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) sur son site. Car «si des déchets plastiques, du bois traité chimiquement, bois de démolition ou déchets de chantier sont brûlés, ils peuvent dégager des substances toxiques». Les bûchers de bois sec non traité pr

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11