La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le vote linguistique alémanique n’a pas eu de réel impact sur le scrutin

Les candidats germanophones ont bénéficié d’un petit coup de pouce identitaire, mais ce phénomène n’a pas eu d’impact décisif.

Le vote du Fribourg alémanique n'a pas fait pencher la balance en faveur des candidats germanophones. © Aldo Ellena
Le vote du Fribourg alémanique n'a pas fait pencher la balance en faveur des candidats germanophones. © Aldo Ellena

Marc-Roland Zoellig

Publié le 23.10.2023

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Elections » Le vote des citoyens alémaniques du canton de Fribourg constitue indéniablement un atout dans le jeu des candidats germanophones, transcendant partiellement les barrières partisanes. Dimanche, ce phénomène identitaire s’est toutefois avéré insuffisant pour avoir un réel impact sur l’issue du scrutin.

Le bilingue Gerhard Andrey, seul candidat au Conseil des Etats pouvant arborer une étiquette alémanique et classé en troisième position dans «son» district de la Sarine (essentiellement grâce aux voix glanées en ville de Fribourg), a ainsi réalisé un score assez mitigé en Singine. Il y a terminé la course en quatrième position devant Alizée Rey, mais nettement derrière le trio de tête constitué d’Isabelle Chassot, de Pierre-André Page et de Johanna Gapany. Dans le La

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11