La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La pub sexiste sera rayée de la carte à Fribourg

Fribourg rejoint la liste des cantons qui ne veulent plus voir des femmes en petite tenue pour vendre des voitures. La loi sur les réclames comportera un nouvel interdit.

Un fabricant d’automobiles s’était fait remarquer cet automne avec cette affiche d’un autre temps. © Jean-Baptiste Morel
Un fabricant d’automobiles s’était fait remarquer cet automne avec cette affiche d’un autre temps. © Jean-Baptiste Morel

Magalie Goumaz

Publié le 22.12.2023

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Après un long débat, le Grand Conseil a accepté ce jeudi par 56 voix contre 42 et 4 abstentions une motion demandant d’interdire les publicités sexistes dans l’espace public. Concrètement, il n’y aura plus d’affiches au format mondial montrant des femmes en petite tenue, appuyées sur une carrosserie rutilante.

Les députés se sont montrés intarissables sur le sujet. En vrac, il a été question de harcèlement, de violence, de femmes-objets, de dysfonctionnements érectiles, de réseaux sociaux, de patriarcat, de volleyball, de corn-flakes, de saucisses ou encore de dzaquillon.

La fin du patriarcat

Qui a dit quoi? Les deux motionnaires, Alexandre Berset et Carole Baschung avaient de leur côté la gauche, une majorité du PLR et une minorité du Centre et de l’UDC. Alexandre Berset (verts et alliés, Lentig

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11