La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Botterens: Les recours rejetés, la gravière devrait voir le jour

En août 2023, Mecaplast SA et Tchô Botterens ont déposé des recours contre le permis de construire pour la gravière. Le Tribunal cantonal les a rejetés tous les deux ce vendredi, les considérant comme irrecevables.

L’entreprise Grisoni-Zaugg a mis à l’enquête l’exploitation d’une gravière sur le site de Champ-Vuarin à Botterens. © Alain Wicht-Archives
L’entreprise Grisoni-Zaugg a mis à l’enquête l’exploitation d’une gravière sur le site de Champ-Vuarin à Botterens. © Alain Wicht-Archives

Rémi Alt

Publié le 14.06.2024

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les gravières font décidément parler d’elles ces derniers temps dans le canton. Dans ce nouveau chapitre, il est question du permis de construire pour celle de Botterens, saga qui dure depuis 2019. Le Tribunal cantonal a rejeté les recours déposés par Mecaplast SA, entreprise voisine du site, et Tchô Botterens, association d’habitants du village, qui s’opposaient à ce que le permis de construire soit délivré à l’entreprise Grisoni-Zaugg.

Pour rappel, en août 2023, le préfet de la Gruyère avait délivré le permis de construire, rencontrant rapidement les deux recours. La distance rapprochée de la gravière avec les premières habitations était le principal motif d’inquiétude chez les recourants, sans compter les carences sécuritaires le long de la route cantonale et du sentier du lac ou la défiguration du paysage. En outre, le volume exploitable serait trop petit pour justifier une gravière, et la faune pourrait être mise en danger par ce projet. La pollution des lieux par les cam

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11