La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Georges Steiner: contrôleur, collectionneur et hippie

Mycologue réputé, le Romontois Georges Steiner a mangé avec Carlos Santana. Mais pas des bolets!

Georges Steiner collectionne les horloges. Mais pas que. © Jean-Baptiste Morel
Georges Steiner collectionne les horloges. Mais pas que. © Jean-Baptiste Morel

Pierre Salinas

Publié le 14.10.2023

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Portrait » Au premier étage du No 60, à Romont, la terrasse qu’inonde un soleil d’automne propice à la cueillette n’est que la partie immergée de la caverne d’Ali Baba Steiner, un mycologue de 75 ans connu loin à la ronde. Jusqu’en France voisine. «Bienvenue au musée», lance-t-il avant de faire faire le tour du propriétaire. L’univers est foisonnant. Ici, des disques à n’en plus finir. Là, des disques à n’en plus finir.

«J’en avais environ 4600: l’histoire du rock’n’roll presque au complet. Et puis, un motard me les a achetés en bloc. Il est arrivé avec une boîte de chocolats pleine de billets de mille. Ça m’allait bien. Heureusement, j’ai pu en mettre une bonne partie sur CD», rigole-t-il en grattant son collier de poils blancs.

«Il y a

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11