La Liberté

Femmes et mères de soldats protestent

Publié le 26.11.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Russie » Le président Poutine a assuré hier «partager la douleur» des mères de soldats russes.

Vladimir Poutine a affirmé hier, lors d’une rencontre avec des mères de soldats déployés en Ukraine, «partager la douleur» de celles qui ont perdu leurs fils. Il les a appelées à ne pas croire les «mensonges» sur l’opération militaire.

«Je veux que vous sachiez que moi, personnellement, tous les dirigeants du pays, nous partageons cette douleur. Nous savons que rien ne peut remplacer la perte d’un fils», a déclaré M. Poutine, la mine grave. Il a ajouté que la fête des mères, célébrée dimanche en Russie, serait marquée cette année par «un sentiment d’anxiété et d’inquiétude», chez les femmes concernées.

Il s’exprimait devant des femmes présentées par le Kremlin comme des mères de soldats combattant en Ukraine, réunies autour d’une table dans la résidence de M. Poutine à Novo-Ogarevo, près de Moscou. La plupart d’entre elles affichaient un visage fermé. M. Poutine et les autorités russes ne font que rarement référence aux pertes subies en Ukraine par Moscou.

Cette rencontre avec des mères de soldats, inédite depuis le début de l’offensive, arrive aussi après des semaines de critiques publiées sur les réseaux sociaux. Nombre de femmes et de mères d’hommes appelés sous les drapeaux ont accusé les autorités de n’avoir pas suffisamment entraîné ou équipé leurs proches avant de les envoyer au front. ATS/AFP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Invectives à Auschwitz

    Guerre en Ukraine » À l’occasion de la commémoration de la libération du camp de concentration, les présidents polonais et russe se sont invectivés hier.Le...
  • Un réseau d’attaques au rançongiciel démantelé

    Etats-Unis » Les autorités américaines ont annoncé jeudi le démantèlement d’un des principaux réseaux d’attaques au rançongiciel au monde. Baptisé «Hive», il...
  • Elections avancées

    Pérou » La présidente du Pérou, Dina Boluarte, a demandé hier au Parlement d’avancer à décembre 2023 les élections générales. Leur calendrier avait déjà été...
  • Des mineurs harceleurs jugés

    France » Après le suicide d’un jeune qui avait été harcelé en raison de son homosexualité, ses camarades vont être jugés.Quatre mineurs de 13 ans vont être...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11