La Liberté

Déchets et méfiance

Publié le 26.11.2022

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

Partager cet article sur:

France » L’Autorité environnementale (AE) a estimé hier que l’étude d’impact en vue du projet controversé d’enfouissement définitif des déchets dangereux sur le site de Stocamine (Haut-Rhin), actuellement suspendu par la justice française, devait contribuer à «restaurer la confiance dans l’expertise et la parole publiques».

«Compte tenu de l’historique de l’installation, l’étude d’impact du projet» présenté par les Mines de potasse d’Alsace (MDPA), qui gèrent Stocamine, «doit contribuer à restaurer la confiance dans l’expertise et la parole publiques», insiste l’AE.

Actuellement 42 000 tonnes de déchets toxiques non radioactifs (amiante, arsenic, mercure…) y sont enfouies à 550 mètres sous terre, sous la nappe phréatique d’Alsace, à Wittelsheim. ats/afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Invectives à Auschwitz

    Guerre en Ukraine » À l’occasion de la commémoration de la libération du camp de concentration, les présidents polonais et russe se sont invectivés hier.Le...
  • Un réseau d’attaques au rançongiciel démantelé

    Etats-Unis » Les autorités américaines ont annoncé jeudi le démantèlement d’un des principaux réseaux d’attaques au rançongiciel au monde. Baptisé «Hive», il...
  • Elections avancées

    Pérou » La présidente du Pérou, Dina Boluarte, a demandé hier au Parlement d’avancer à décembre 2023 les élections générales. Leur calendrier avait déjà été...
  • Des mineurs harceleurs jugés

    France » Après le suicide d’un jeune qui avait été harcelé en raison de son homosexualité, ses camarades vont être jugés.Quatre mineurs de 13 ans vont être...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11