La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Série «remakes»: «Les Infiltrés» de Martin Scorsese, le tombeau des illusions

Les Infiltrés de Martin Scorsese est un modèle de récit crépusculaire. Tendu, violent, il mérite d’entrer au panthéon du film de gangsters.

La taupe Billy Costigan (Leonardo DiCaprio) rêve de dévorer le loup Frank Costello (Jack Nicholson). © DR
La taupe Billy Costigan (Leonardo DiCaprio) rêve de dévorer le loup Frank Costello (Jack Nicholson). © DR

Jean-Philippe Bernard

Publié le 12.08.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Les remakes (6/7) » «Les scénaristes n’ont aucune imagination et nous balancent toujours la même soupe!» Tout l’été, La Liberté démontre le contraire avec des remakes qui ont marqué l’histoire du cinéma.

La mafia! Rien qu’à l’énoncé de ce nom, on a la sensation qu’un torrent de sueur, froide bien entendu, dévale le long de la colonne vertébrale. Au cinéma, depuis les débuts du parlant, époque marquée par les sorties en rafales de pellicules nerveuses, scandaleuses pour l’époque, telles que L’Ennemi public de William A. Wellman, Le Petit César de Mervyn LeRoy, Scarface d’Howard Hawks ou encore Les Anges aux figures sales de Michael Curtiz, les malfrats ont avantageusement remplacé les croque-mitaines en tant que figures du mal absolu.

Ceux qui les incarnai

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11