La Liberté

Kim célèbre la "puissance spatiale" de la Corée du Nord

Kim Jong-un a récemment rebaptisé l'agence spatiale nord-coréenne, administration nationale des technologies aérospatiales (NATA en anglais). © KEYSTONE/AP
Kim Jong-un a récemment rebaptisé l'agence spatiale nord-coréenne, administration nationale des technologies aérospatiales (NATA en anglais). © KEYSTONE/AP


Publié le 24.11.2023


Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a célébré une "nouvelle ère de puissance spatiale" après la mise en orbite il y a quelques jours d'un satellite-espion, ont indiqué les médias d'Etat vendredi. Il a participé à une réception avec des scientifiques et sa famille.

Après deux échecs en mai et en août, une fusée a décollé mardi de Corée du Nord et a placé en orbite le satellite d'observation militaire "Malligyong-1", selon les médias nord-coréens. La Corée du Sud a confirmé jeudi que la mise sur orbite avait réussi.

Le lancement est "un plein exercice du droit à l'autodéfense", a déclaré Kim Jong-un au cours d'une visite à l'agence spatiale nationale, selon l'agence de presse officielle coréenne de Pyongyang.

Le satellite-espion contribuera à protéger le Nord des "mouvements dangereux et agressifs des forces hostiles" et ouvre la voie à "une nouvelle ère de puissance spatiale" dans le pays, a-t-il déclaré.

Avec sa fille

Des images diffusées par Pyongyang montrent le numéro un nord-coréen faire l'éloge des scientifiques et des collaborateurs de l'agence spatiale, récemment rebaptisée administration nationale des technologies aérospatiales (NATA en anglais), accompagné de sa fille, Ju-ae.

Vêtu d'un manteau de cuir noir, Kim Jong-un, souriant, est montré en train de saluer les employés en uniforme, qui semblent tous applaudir avec enthousiasme le dirigeant et sa fille.

Les médias d'État ont publié des images de Kim Jong-un à une réception avec des employés de la NATA, de hauts responsables militaires et politiques, ainsi que sa fille et son épouse, Ri Sol-ju. Tous les participants "ont applaudi avec enthousiasme et ont exprimé leurs remerciements" à Kim Jong-un, a indiqué KCNA.

Après le lancement, Séoul a partiellement suspendu mercredi un accord militaire conclu en 2018 avec la Corée du Nord pour prévenir les incidents armés le long de la frontière intercoréenne et a immédiatement déployé des "moyens de surveillance et de reconnaissance" à cette frontière.

Les experts estiment que la mise en orbite d'un satellite-espion fonctionnel améliorerait les capacités du renseignement nord-coréen et fournirait des données cruciales en cas de conflit militaire.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11