La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le Conseil d'Etat ne veut pas toucher au coefficient d'impôts

Dans son projet de loi relatif à la fixation du coefficient d'impôts, le Conseil d'Etat demande qu'il ne bouge pas. Il resterait ainsi à 96% pour les personnes physiques et 100% pour les autres impôts cantonaux directs.

Les impôts ne devraient pas bouger en 2024. © Aldo Ellena - photo prétexte
Les impôts ne devraient pas bouger en 2024. © Aldo Ellena - photo prétexte

Patrick Biolley

Publié le 18.10.2023

Le Conseil d’Etat a soumis son projet de loi relatif à la fixation du coefficient annuel des impôts cantonaux directs pour 2024. Il ne souhaite aucun changement. En effet, en s’appuyant sur les évolutions externes, telles la péréquation financière et la part des cantons aux bénéfices de la Banque nationale suisse, il estime que la situation est préoccupante quant aux perspectives financières cantonales. «Il est essentiel de ne pas porter en plus atteinte aux revenus internes de l’Etat par le biais d’une nouvelle baisse de la fiscalité», souligne le gouvernement dans son message.

Le taux d’imposition des personnes physiques resterait donc à 96% et à 100% pour les autres impôts cantonaux directs. Le Conseil d’Etat souligne

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11